Comment choisir entre caution et hypothèque pour un prêt ?

Posted by

Avant d’accorder un prêt aux clients, la banque réclame toujours des garanties pour compenser les éventuels risques de difficulté d’acquittement du capital. En effet, si vous prévoyez un prêt pour un investissement dans l’immobilier, vous serez donc dans l’obligation de choisir entre caution ou hypothèque. Mais quelles sont alors leurs différences et lequel choisir ?

Contourner aux risques

Il est évident que les établissements financiers prennent un risque très élevé en octroyant une grosse somme pour un prêt dans l’achat d’un immobilier à ses clients. Raison pour laquelle ces derniers se sentent obligé d’exiger une assurance de garantie par les emprunteurs afin de minimiser toutes conséquences engendrées par la défaillance de l’acquittement du crédit. Donc avant de faire un prêt, il vous faudra déterminer à l’avance la garantie qui vous correspond au mieux. Vous pourriez cependant aussi opter pour le privilège des prêteurs de deniers similaire au système de l’hypothèque et valable que pour l’investissement d’immobilier ancien.

Ce qui différencie l’hypothèque d’une caution

Même si l’hypothèque est plus prisée par les emprunteurs, la caution commence aussi à connaître son succès aujourd’hui.

L’hypothèque

Une manière très simple pour l’établissement de prêt à se faire rembourser en cas de problèmes financiers de l’emprunteur, l’hypothèque permet à ce dernier de s’emparer du bien. La somme sera donc acquittée par la vente de ce dernier. Cependant, l’hypothèque pourra être tout de même levée si la somme obtenue par la vente  de votre bien immobilier arrive à compenser la totalité du crédit, avec obtention de la main levée de l’hypothèque. La signature de la clause se fait obligatoirement sous la présence d’un notaire et publiée au Service de publicité foncière. Il est à noter que l’hypothèque ne peut excéder les 50 ans.

Les frais proliférés par une hypothèque concernent la taxe de publicité foncière, la taxe d’enregistrement, le frais de mainlevée qui fait vraiment la différence de cette méthode.

La caution

La caution quant à elle consiste à trouver un créancier garant qui devra respecter le gage de régler le crédit de l’emprunteur en question. Cela se fait donc par un versement de cotisations de fonds mutuels qui aura sous sa responsabilité la dette du débiteur. Plus abordable que l’hypothèque, la caution ne coûtera que 2 à 3% du crédit.

Pour une caution, il faudra une contribution à des fonds de garantie puis une commission n’excédant pas les 3% à l’établissement se portant garant de votre prêt auprès de la banque.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *