Tout savoir du crédit-bail immobilier 

Posted by

Vous pouvez contracter un bien immobilier à usage professionnel par un crédit-bail immobilier. Autrement dit, la banque se charge de l’achat du  bien immobilier en faveur de son client pour ensuite le lui louer. C’est un terme de location entre la banque et le client pour une période déterminée avant que celui-ci devienne propriétaire du bien immobilier en question. Le crédit-bail immobilier peut financer l’achat d’un bien immobilier à 100 %. Le remboursement peut alors se faire par un taux fixe, variable ou indexé, réglable mensuellement ou trimestriellement.

Les principes du crédit-bail immobilier

Si vous n’avez pas le moyen d’acheter un bien immobilier, et que vous demandez auprès de la banque de faire un crédit-bail, elle vous achète ce bien pour votre compte. Vous n’êtes, cependant pas, propriétaire de ce bien immobilier de car la banque vous prend comme locataire et vous payerez alors un loyer mensuel ou trimestriel jusqu’à l’échéance et le local vous appartient ensuite.  Avant l’accord d’un crédit-bail immobilier, un expert immobilier fait une descente sur terrain pour déterminer l’état du bien et sa valeur.

Le client peut faire un versement de dépôt de garantie correspondant à un apport personnel dans un crédit immobilier classique. Cette action permet au locataire de diminuer l’échéance de loyer versée. Le long du contrat, vous êtes donc, locataire du bien immobilier financé. En cours de votre contrat, vous pouvez acheter le bien concerné à un prix déterminé au début de votre contrat. Cet achat tiendra compte les loyers déjà versés. Il s’agit ici d’une valeur résiduelle. Si l’acquisition du bien se fait en votre nom, le montant restant dû sera minoré du dépôt de garantie qui se récupère en cas de renoncement au dépôt d’achat.

Crédit-bail immobilier : les avantages

Le principal avantage du crédit-bail immobilier se trouve dans la déductibilité totale des loyers. Effectivement, les loyers que vous avez versés seront déduits du coût total du bien immobilier à l’échéance du contrat. Ce montant est déduit de votre compte de résultat, en charges d’exploitation, en locations immobilières pour le coût du loyer hors taxes. Au moment de la déclaration de TVA sur le loyer, celle-ci se récupère au même titre que la TVA déductible.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *