Finances publiques

Posted by

En parlant de finances, on sous-entend « argent », notre compagnon de tous les jours. Il arrive à tout le monde, à un moment ou à un autre de dire qu’on est sans le sou, c’est une réflexion erronée, vu que la finance publique constitue une caisse commune à tous les citoyens d’un État.

Dépenses

Les dépenses publiques se résument par la somme que l’État doit mobiliser pour faire tourner la machine administrative en général. La paie des fonctionnaires, les budgets pour les établissements scolaires publics, les infrastructures à mettre en place.

Les dépenses de l’État sont, quelles qu’elles soient, classées dans cette catégorie pour pouvoir déterminer par la suite si la caisse est déficitaire ou non. Le PIB d’un pays est déterminé à partir de la balance établie entre les dépenses et les recettes. C’est à partir de ce même PIB qu’on peut classer le pays en question dans le classement mondial.

Recettes

Les recettes sont l’ensemble des sommes d’argent que l’État encaisse auprès des contribuables. Elles vont dans la caisse de l’État. Elles sont obtenues par les impôts, les cotisations fiscales, les taxes fiscales et toutes autres sources d’argent pour l’État.

Les impôts constituent la première et la plus importante source d’argent qui remplit la caisse de l’état. Ils sont prélevés auprès des contribuables et sont obligatoires.

Soldes

Le solde est la différence entre les recettes et les dépenses. Si les dépenses excèdent les recettes, l’État est déficitaire, le résultat de la soustraction donne une dette. Si par contre, les recettes arrivent à couvrir les dépenses, il n’y a pas de dette.

Dettes

Les dettes peuvent se cumuler d’année en année. Si l’exercice précédent a engendré une dette, celle-ci peut être effacée par l’exercice en cours, si cette dernière a généré des recettes qui peuvent rattraper les déboires de l’année passée.

Si par contre l’année en cours accuse une fois encore une dette, celle-ci s’ajoute à la précédente. Dans ce cas, l’exercice suivant risque d’être lourde car l’État est obligé de réduire les dépenses pour tenir à flot la caisse.

S’acquitter de ses impôts est le devoir de tout citoyen. Il est évident que la répercussion de ces versements ne se fait pas ressentir sur le moment, mais à bien y réfléchir, les payer est un acte de bravoure et un devoir envers sa nation.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *